Voici l’entrevue réalisée avec Dany Côté, père de Maïkan.

Qui sont les membres de votre famille?
Il y a moi, Dany, Jasmine et Maïkan (2 ans 1/2).

À quel endroit habitez-vous?
Nous habitons à Val-David depuis 2012.

Où êtes-vous nés?
Jasmine est née à Ville St-Laurent et moi à Montréal.

Qu’est-ce qui a le plus changé dans votre vie suite à l’arrivée des enfants?
Pendant longtemps, je ne voulais pas d’enfant. Quand j’ai rencontré Jasmine, les choses ont changé. Je ne regrette rien! Quelque temps après la naissance de notre fils, j’ai fait une dépression. J’étais moins présent, je n’allais pas bien, c’était lourd à la maison. J’ai alors eu des services de la part d’une travailleuse sociale du CLSC et de la médication. Maintenant, je vais mieux. La famille aussi. Je trouve important de parler de la dépression et du fait que ça puisse arriver à n’importe qui. Il faut que ça cesse d’être tabou.

Depuis l’arrivée de Maïkan, j’ai acquis plus de maturité et c’est grâce à lui. Maintenant que j’ai un petit être qui dépend de moi, je fais plus attention à ma santé.

Qu’est-ce qui représente un défi pour votre famille?

Je n’aime pas faire de la discipline ou me fâcher même si je sais qu’il le faut parfois. Pour moi, le défi est de choisir mes combats. Je dois parfois m’arrêter et me demander: « Est-ce grave s’il fait ça..? ». Ça nous aide d’en parler ensemble, Jasmine et moi. On ne réagit pas toujours de la même façon.

Avez-vous un réseau pour vous donner un coup de main avec vos enfants?
Nos parents sont loin et commencent à être un peu âgés, ils nous offrent l’aide dont ils sont capables. Nous avons l’aide du demi-frère de Jasmine, ainsi qu’un bon réseau d’amis dans le coin.

Nous étions bien entourés lors de la naissance de notre fils avec la Dr Marie-Pierre Chalifoux de la Clinique médicale des Sommets et Amélie Blanchette, accompagnante à la naissance du centre de ressource en périnatalité Pleine Lune.

Quelles sont les activités que vous aimez faire avec les enfants?
Maïkan aime aller à la Jungle Magique à Saint-Faustin-Lac-Carré. L’été dernier nous avons acheté les passes de saison du Village du Père Noël et il a adoré. Nous avons aussi gravi le Mont Condor du Parc Régional Val-David / Val-Morin avec le petit. J’étais impressionné qu’il monte tout seul jusqu’en haut… à son rythme, en explorant tout ce qui se trouvait sur son chemin.

Quels sont les services qui facilitent votre vie de famille?
Il y en a plusieurs! D’abord, j’ai utilisé le congé de paternité pour les 5 premières semaines de vie de Maïkan

Une infirmière du  CLSC nous a visité quelques fois pour nous offrir du soutien à l’allaitement et Jasmine à participé aux haltes-allaitement de Nourri-Source (ou Ligue La Leche?)

J’ai adoré participer aux ateliers « pères présents, enfants gagnants » de l’Initiative amie des pères. Il y avait toutes sortes de pères. Certains avaient un bébé ou un ado, d’autres étaient grands-pères. C’était riche en expériences et en échanges. Tous les pères devraient avoir la chance de participer à ces ateliers.

Avez-vous un coup de cœur, conseil ou astuce à partager aux autres familles?
De s’offrir du temps de couple, du temps pour sois-même. L’enfant est important, on lui accorde beaucoup de temps mais si tout est orienté vers lui, on se perd

Vous voulez en savoir plus, voici quelques articles intéressants:

Dossier Être père
Naître et Grandir

L’autorité positive (articles et livres de Brigitte Racine)
Maman pour la vie

Dépression post-natale; les pères aussi à risque
Naître et Grandir

Expliquer la dépression aux enfants
Centre en toxicomanie et santé mentale
Crédit photo:
Emmanuel Lavigne, Cœur Studio.

Photo
De gauche à droite: Dany, Maïkan, Jasmine.