Entrevue réalisée avec Véronique et Sébastien de La Conception.

 

Qui sont les membres de votre famille?

Véronique: Victor (5 ans 1/2), Charlotte (4 ans), Éloi et Agathe (2 ans 1/2), mon conjoint Sébastien et moi.

 

À quel endroit habitez-vous?

Sébastien: Nous habitons à La Conception.

Véronique: Nous habitons sur la terre familiale de mes parents. Ma mère habite tout près.

 

Êtes-vous originaires de la région?

Sébastien: Oui, de Saint-Jovite. J’ai habité une dizaine d’années à Montréal avant de revenir dans la région pour démarrer mon entreprise.

Véronique: Oui, j’ai grandi dans la maison que ma mère habite toujours. Même si j’ai fait des études à Gatineau et Saint-Jérôme, j’ai toujours voulu revenir ici. Je voulais rencontrer un gars du nord et élever mes enfants dans le nord.

 

Comment avez-vous réagi lorsque vous avez su que vous auriez des jumeaux?

Sébastien: Au départ, nous voulions cinq enfants. Nous en avions déjà deux lorsque nous avons su que nous allions avoir des jumeaux, donc ce n’était pas alarmant. Nous avons par contre décidé d’arrêter à quatre. 🙂

Véronique: Il y a des jumeaux du côté de mon père et du côté de ma mère. J’ai toujours voulu des jumeaux. À chaque échographie, je demandais s’il y avait deux petits cœurs…sauf à la dernière écho. Et c’est là que nous avons eu la surprise!

 

Avez-vous un réseau pour vous aider avec les enfants?

Sébastien: Mes parents nous ont beaucoup aidés, ma mère venait faire le souper à l’arrivée des jumeaux. Parfois un ou deux des enfants vont dormir chez elle. Le frère de Véronique est aussi là lorsque nous avons besoin.

Véronique: Lorsque nous avons eu les jumeaux, nous avons eu de l’aide pendant les quatre premiers mois parce que c’était vraiment intense. Nous avons encore beaucoup d’aide aujourd’hui. Comme ma mère habite tout près, il arrive que les enfants aillent jouer chez elle et ça nous laisse du temps pour avancer nos travaux ou autre.

 

Est-ce facile de faire garder quatre jeunes enfants?

Sébastien: Nous sommes chanceux, car il y a un bon réseau de gardiennes dans le coin. Au début, on avait deux gardiennes en même temps. Il y en avait une qui partait lorsque les enfants se couchaient.

Véronique: Maintenant, nous avons une gardienne qu’on paie plus cher, vu le nombre d’enfants. Nous ne choisissons pas de « jeune » gardienne de 12-13 ans… ce serait un peu trop intense pour elle. La routine n’est pas facile pour nous-mêmes, alors c’est un peu stressant de faire garder 4 jeunes enfants.

 

Qu’est-ce qui représente un défi pour votre famille?

Véronique: C’est intense d’avoir quatre bébés en trois ans, mais c’est parfait. 🙂 Le plus difficile en fait, c’est quand on essai de garder le contrôle sur une situation et qu’un des enfants décide de faire dérailler le tout…les autres suivent c’est certain! On apprend à lâcher prise.

Sébastien: On n’a pas connu autre chose alors on ne peut pas comparer. On fait des choix pour se faciliter la vie. On sait qu’on ne changera pas le mobilier et qu’on ne va pas repeindre le salon avant qu’ils soient plus vieux… sinon ça serait à recommencer. On ne peut pas avoir le contrôle sur tout. Les coussins du divan leur sert de cheval, il y a toujours une collation qui se retrouve sur le divan et quand il y en a un qui dessine sur le mur, c’est difficile de savoir c’est lequel.  🙂

 

Qu’est-ce qui a le plus changé dans vos vies depuis l’arrivée des enfants?

Véronique: J’étais très bohème avant d’avoir des enfants. Maintenant, nous avons plus de responsabilité et donc plus d’organisation. On voit maintenant un peu plus les amis qui ont des enfants du même âge que les nôtres. Nous avons aussi changé de véhicule pour avoir assez de place pour tout le monde.

Notre sommeil a aussi beaucoup changé. On ne « faisait pas nos nuits » avec les deux plus vieux, mais à l’arrivée des jumeaux on a eu tout en double; les dents, les rhumes, les changements de couches. Maintenant, ça va.

 

Comment est la routine avec plusieurs jeunes enfants?

Véronique: De façon naturelle, nous faisons équipe. Le matin, même si c’est moi qui vais reconduire les enfants à la garderie, nous les préparons ensemble.

Sébastien: J’ai changé mon horaire de travail pour être présent le matin. On s’occupe de la routine ensemble jusqu’à ce que les enfants soient attachés dans leur siège dans la voiture.

Véronique: On développe des trucs, par exemple, chaque enfant a son panier à linge propre… on ne plie pas tout au fur et à mesure. On tri et lorsqu’on a le temps, on plie. Il faut lâcher prise.  Les enfants développent leur autonomie en étant plusieurs. (Pendant l’entrevue, Victor, 5 ans 1/2, a préparé son lunch et sa collation pour le camp de jour du lendemain de sa propre initiative!)

 

 

Quelles sont les activités que vous aimez faire en famille?

Véronique: Nous misons sur des activités que nous pouvons faire toute la famille ensemble plutôt que de courir à gauche et à droite. Par exemple, pour les cours de natation à Labelle, les jumeaux font leur cour et ensuite c’est le tour des deux plus vieux. Nous aimons aussi faire de la randonnée à la montagne Verte à Labelle, au Centre touristique et éducatif des Laurentides (CTEL) et dans le parc du Mont-Tremblant.

Sébastien: Avant nous avions les  jumeaux en portage pour la randonnée, maintenant ils suivent. Nous avons participé à la marche sous les étoiles au profit de Palliaco l’hiver dernier et toute la famille a marché le 7 km. Nous sommes arrivés les derniers, mais les enfants l’on fait avec nous. Nous nous promenons beaucoup avec les enfants; au festival de montgolfières à Gatineau, au Village du Père Noël, à Mont-Tremblant pour les couleurs à l’automne, sur la Rivière-Rouge en canot. C’est de plus en plus facile de sortir en famille.

 

Quels sont les services qui facilitent votre vie familiale?

Véronique: Nous avons suivi le cours prénatal d’une journée avec le Centre Pleine Lune et par la suite j’ai assisté à des conférence et atelier avec Isabelle Chalut. Ça m’a permis de me sentir prête et confiante pour l’arrivée de notre premier bébé. Ça m’a aussi aidé à briser l’isolement, car je rencontrais d’autres parents. J’ai aussi participé à la Voix de parents du Cal en bourg 0-5 ans et aux animations de CIRCULITOUT dans différents parcs de la région.

Sébastien: Nous participons à des activités à la Maison de la Famille du Nord et chaque année mon entreprise contribue financièrement lors de notre participation au tournoi de quilles.  Nous utilisons leur comptoir vestimentaire… nous allons porter des vêtements et nous en prenons aussi. Même chose à la Samaritaine, nous donnons beaucoup et nous allons chercher certains items lorsque nous en avons besoin.

Véronique: Je participe aux Petits déjeuners de la Maison de la Famille du Nord, parfois avec les quatre enfants. Ça parait quand on arrive! Nous avons eu des services du CLSC dans le passé. Je consulte aussi Naître et Grandir, pour le travail et pour la maison. Même si je travaille avec les familles, je n’ai pas toutes les réponses à mes questions concernant les enfants.

 

Avez-vous un conseil à partager avec les familles qui souhaiteraient avoir plusieurs enfants rapprochés?

Véronique et Sébastien: Bâtissez-vous un réseau, c’est ce qui est le plus important!

Véronique: N’hésitez pas à aller poser vos questions au CLSC, il n’y a aucune honte à ne pas tout savoir. Utilisez Nourri-Source, les Maisons de la Famille… ce sont des ressources pour tout le monde. Côté plus pratique, je dirais que de choisir où on fait ses courses, ça aide! On peut asseoir quatre jeunes enfants dans le panier chez Maxi et chez Walmart. 🙂

Sébastien: Pour les familles qui ont des jumeaux, les suivis médicaux se font à Saint-Jérôme, c’est bien de savoir qu’on peut déclarer les frais encourus pour le transport dans notre rapport d’impôts.

Véronique: Il y a certains magasins qui offrent des rabais pour les jumeaux, comme à l’Aubainerie.

 

 

Pour en savoir plus

Les économies pour les parents de jumeaux

Maman pour la vie

 

Les entreprises d’économie sociale en aide domestique de la région des Laurentides

Aide-domestique selon certains critères d’accessibilité. Contacter votre CLSC.

 

Une maman de 5 enfants révèle ses trucs

Site internet de Canal vie