Entrevue avec Joëlle et Marc-André de Val-David

 

De qui est composée votre famille?

Marc-André: Il y a Joëlle et moi, Enzo (4 ans), les jumeaux Jules et Agathe (2 ans) et un bébé qui arrivera en octobre 2018.

 

À quel endroit habitez-vous?

Joëlle: Nous habitons Val-David depuis environ 2 ans et demi.

 

Êtes-vous originaires de la région?

Joëlle: Je suis de Charny et Marc-André de Beauharnois. Marc-André travaille pour l’entreprise de construction de son père qui est située à Prévost. Nous avons habité à Beauharnois ensemble, mais comme Marc-André  était souvent dans les Laurentides, nous avons choisi de nous établir ici.

 

Avez-vous un réseau pour vous donner un coup de main avec les enfants?

Joëlle: Ma sœur et ma mère nous ont donné un coup de main lors de l’arrivée des jumeaux. Nous avons eu quelqu’un à la maison (famille et belle-famille) pendant presque un mois. Ça nous a vraiment aidé, particulièrement pour divertir notre plus vieux.

Marc-André: Mon père est à Prévost, ma mère regarde pour déménager dans la région. Nous sommes proches de nos familles, ils sont impliqués. Comme ils ont des horaires flexibles, nous pouvons avoir de l’aide même en milieu de semaine. Ma sœur s’est déjà occupée des 3 enfants un week-end complet pour que nous puissions partir en amoureux.  Nous sommes chanceux! C’est lorsque nous avons besoin de quelqu’un pour garder à la dernière minute que c’est plus difficile. Nous avons un bon réseau d’amis, mais ils ont aussi des enfants et en faire garder trois, ce n’est pas comme un seul!

 

Qu’est-ce qui a changé depuis l’arrivée des enfants?

Marc-André: En fait, tout a changé. Si je devais nommer juste une chose, je dirais que nous sommes beaucoup plus malades qu’avant. Nous avons un petit quelque chose pratiquement chaque mois. Avec trois jeunes enfants, les microbes circulent vite!

Joëlle: Comme la plupart de nos amis ont des enfants, il y a toujours quelqu’un qui doit annuler pour ne pas rendre les autres malades. C’est plus difficile de planifier des activités.

Il y a aussi le temps de couple et le temps pour relaxer qui n’est pas évident à trouver.

 

Qu’est-ce qui représente un défi pour votre famille?

Marc-André: Les sorties ne sont pas simples avec trois jeunes enfants. Nous ne faisons pas l’épicerie avec la gang, disons. 😉 On se divise les tâches Joëlle et moi.

Joëlle: Les maisons ou les parcs qui ne sont pas adaptés pour les jeunes enfants représentent un défi. Ils sont tous dans leur phase d’exploration et ils touchent à tout. Nous n’avons pas assez d’yeux pour les suivre tous les trois!

Marc-André: À Noël cette année, nous avons refusé des invitations parce que nous n’avions pas envie de gérer cela. Nous préférons inviter les gens à la maison, c’est plus simple.

 

Avez-vous développé des trucs pour vous occuper de trois jeunes enfants?

Joëlle: Nous ne plions pas les vêtements. Nous avons trois paniers pour Enzo et trois paniers pour les jumeaux: pantalons, chandails et pyjamas. Comme nous faisons du lavage tous les jours, cette façon de faire nous facilite la vie.

Marc-André: Il est important de se séparer les tâches, de faire les choses en équipe. Pour l’instant, nous faisons le cododo avec les enfants. Joëlle avec Enzo et moi avec les jumeaux. Sinon, on est toujours debout pour en rendormir un, qui réveille parfois les deux autres.  On verra comment ça se passera à l’arrivée de bébé, mais pour l’instant c’est ce qui fait en sorte que tout le monde dort bien.

 

Comment planifiez-vous l’arrivée de bébé?

Joëlle: J’ai un suivi avec une sage-femme de la Maison de naissance de Blainville. J’espère pouvoir accoucher naturellement, après deux césariennes. J’ai participé à la l’atelier concernant l’AVAC (accouchement vaginal après césarienne) du Centre Pleine Lune et j’ai lu le livre d’Hélène Vadeboncoeur.

Marc-André: Nous verrons comment aménager la voiture avec quatre sièges d’auto pour enfant. Pour ce qui est de la maison, nous allons devoir penser à agrandir ou à déménager dans quelques années. Quand les enfants sont petits, ça va, mais il nous faudra plus d’espace à un certain moment.

Joëlle: Comme je n’ai pas droit au régime québécois d’assurance parental (RQAP), c’est Marc-André qui va prendre le congé parental. Nous planifions louer la maison et partir en road trip jusqu’en Amérique Centrale. C’est une occasion à saisir! Je visite le blogue Ioverlander, ce sont des informations compilées par plusieurs voyageurs partout dans le monde. Il y a aussi la page Facebook Voyager en famille qui est bien pratique pour une foule d’informations et conseils concernant les voyages avec des enfants.

 

Quelles sont les activités que vous aimez faire avec les enfants?

Joëlle: Ce qui est le fun avec 3 enfants, c’est qu’on n’a pas besoin de planifier des activités et de les divertir sans cesse. Ils jouent tellement ensemble! Nous avons une cour arrière clôturée alors c’est souvent là qu’on joue. Marc-André a construit des tunnels, des sentiers, une glissade. Ils aiment ça.

Marc-André: Si on parle d’activités plus « organisées », on aime aller à Papillons en liberté au Jardin botanique de Montréal ou au cinéma à l’occasion. On n’écoute pas la télévision au quotidien. On préfère se faire des soirées cinéma à l’occasion avec les enfants.

 

Quels sont les services qui vous facilitent la vie?

Joëlle: Peu de temps après que nous soyons arrivés à Val-David, nous avons reçu la Visite VIP du Cal en bourg, ça nous a permis de connaitre rapidement les services offerts dans la région. J’ai participé aux haltes-allaitement de Nourri-Source et aux rencontres de la Ligue La Leche, nous avons utilisé la halte-garderie du centre La Colombe, nous allons souvent visiter le Croque-Livres de Val-David. Nous suivons la page Facebook de l’Association de Parents de Jumeaux et de Triplés de Montréal (APJTM). Les activités ont lieu à Montréal, mais nous apprécions ce groupe pour le soutien moral.

Marc-André: Nous avons participé l’atelier de premiers soins pour les 0-5 ans qui avait été offert par le Cal en bourg.

Joëlle: Nous avons aussi utilisé les babillards Facebook pour trouver quelqu’un pour nous donner un coup de main avec les enfants. Une gentille grand-maman nous a gratuitement offert son aide quelques heures par semaine.

 

Y a-t-il des services que vous avez découverts de façon tardive et que vous auriez aimé connaitre avant?

Joëlle: En lisant le portrait de famille de Véronique et Sébastien, qui ont aussi des jumeaux, nous avons découvert qu’il était possible de déduire les frais encourus pour recevoir des soins médicaux qui ne sont pas offerts dans la région. C’était le cas lorsque j’étais enceinte des jumeaux. Je crois que ça peut s’appliquer à plusieurs familles qui doivent aller à Saint-Jérôme ou Montréal pour des suivis ou autres consultations médicales.

 

Quels conseils partageriez-vous avec une famille qui attend des jumeaux?

Marc-André: Se bâtir un réseau dès le début de la grossesse. Comme ça on aura déjà des gens à contacter au besoin. Il est également très important que les parents fassent équipe pour passer à travers les périodes plus intenses. Les tâches reliées aux enfants et au quotidien ne peuvent reposer sur un seul parent.

Joëlle: Je conseillerais de demander des plats préparés à congeler au lieu des cadeaux et des pyjamas. On peut aussi mentionner à la famille et aux amis qu’il serait apprécié qu’ils effectuent une petite tâche lors de leur visite: vider le lave-vaisselle, passer le balai… ou arriver avec un repas. 😉 C’est simple, mais ça donne un bon coup de main!

 

En savoir plus:

Tout ce qu’il faut savoir pour voyager avec un enfant

Protégez-vous

 

Voyager avec une famille nombreuse

Maman pour la vie

 

Les avantages d’avoir une famille nombreuse

Huffington post

 

Crédit photo: Jolène Richer Photographe