Les travaux pour la construction du Centre d’Accompagnement Personnalisé pour Jeunes Enceintes ou Mères (CAP JEM), qui propose 18 logements transitoires à prix économique à Sainte-Agathe-des-Monts, sont officiellement commencés et devraient se terminer au courant de l’été 2019.

 

C’est une première ressource d’hébergement avec accompagnement offerte aux mères monoparentales dans la région.  Ces jeunes mères pourront y vivre un maximum de 5 ans et y profiteront d’un milieu de vie enrichissant, pour elles et leurs enfants.  Les frais de logement seront variables d’une personne à l’autre, évalués à 25 % du revenu de la personne.  La proportion des familles monoparentales ayant une femme à leur tête est encore très élevée: 75% selon les statistiques de 2016 et grimpe à 85% lorsqu’il s’agit de familles à faible revenu.

 

Une approche participative

Les mamans bénéficieront aussi d’un soutien dans leurs démarches personnelles, scolaires ou professionnelles et ainsi favoriseront le développement de leur autonomie à travers l’apprentissage de diverses habiletés ayant pour but une intégration appropriée dans la collectivité.

 

« L’organisme se veut un endroit harmonieux où l’on peut habiter, travailler, se sentir chez-soi, se détendre, tout en respectant le rythme et les différences de chacune », souligne Chantal Petit, présidente de CAP JEM.  Elle ajoute : « Dans cet esprit, toute personne sera encouragée à considérer les autres et elle-même, selon sa réalité, ses capacités et son potentiel ».

 

La trousse de réservation d’un logement est maintenant disponible pour les mères monoparentales âgées entre 16 et 35 ans, qui souhaitent y vivre.  On peut l’obtenir en communiquant avec Joane Picher au 819 840-1211 poste 23 ou par courriel à capjem.org@gmail.com.  Pour en savoir plus, une visite virtuelle est possible au www.capjem.org.

 

Ce projet majeur de plus de 5,5M$ peut aujourd’hui voir le jour sur la rue Brissette grâce au soutien financier du gouvernement du Québec, par l’entremise du programme AccèsLogis Québec de la Société d’habitation du Québec, de la MRC des Laurentides, de la Ville de Ste-Agathe, la Caisse Desjardins et de différents donateurs.