19/03/2020  – Pour ceux et celles qui ne connaissent pas Geneviève, c’est elle qui est la chef d’orchestre du Cal en bourg 0-5 ans.  Elle est aussi la maman d’Estelle (14 ans) et de Béatrice (10 ans) et la belle-maman de Matéo (20 ans).  De pair avec son conjoint Marc-André, Geneviève fait du télétravail à partir de la maison, depuis que les écoles sont fermées. 

 

Jeudi dernier, tout juste avant que les écoles ferment leurs portes, Béatrice est tombée sur la glace et s’est blessée.  « Puisqu’elle supporte bien la douleur, ça ne semblait pas très grave.  Nous avons donc décidé d’attendre pour voir si ce n’était qu’un bleu qui allait guérir rapidement », raconte Geneviève qui, rendue au lundi suivant, a décidé de consulter les professionnels de la santé, après la fin de semaine où la pandémie du virus Corona a été déclarée.

 

« Ça me faisait un peu peur d’aller à l’hôpital.  J’avais l’impression qu’il allait y avoir une foule de gens à l’urgence et ainsi plus de possibilité de contagion avec le virus », confie Geneviève, qui a décidé d’essayer d’avoir un rendez-vous à la clinique, plutôt que d’aller à l’urgence.  Au téléphone, après que la clinicienne ait posé les questions de base à Geneviève, elle l’a informée qu’elle devait se rendre à l’institut hospitalier.  « J’aurais pu rencontrer un docteur à la clinique si je n’avais pas croisé des gens qui revenaient de voyage, quelques jours avant », explique-t-elle.

 

Geneviève et Béatrice se sont donc rendues à l’hôpital Laurentien.  À leur arrivée, étrangement, le stationnement était seulement à moitié rempli.  À l’entrée, un gardien leur a offert du désinfectant pour les mains, tout en leur posant des questions de base.  « Déjà, l’accueil et les mesures en place nous mettent en confiance, c’est sécurisant.  Il y avait peu de gens qui attendaient dans la salle de l’urgence. On nous a suggéré de porter un masque », décrit Geneviève, avant d’ajouter : « C’est vraiment différent qu’à l’habitude.  On ressent l’importance de la situation ».

 

À la question : « As-tu un conseil à donner aux personnes qui auraient des inquiétudes à se rendre à l’hôpital en cas d’urgence ? », Geneviève répond : « Je crois qu’on peut faire confiance au système et au personnel de la santé, avec toutes les mesures qu’ils mettent en place. Il ne faut pas transmettre nos peurs à nos enfants, mais on en profite pour se rappeler les mesures d’hygiène avant de s’y rendre ! » .   Mère et la fille devront retourner à l’hôpital dans neuf jours, pour retirer l’attelle qui a été fixée sur le bras de Béatrice.  D’ici là, on peut imaginer que beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts !

 

Si la COVID-19 vous inquiète, vous pouvez contacter, sans frais le 1 877 644-4545 

 


Texte: Anny Champoux