01/04/2020  – Depuis 15 ans, Luc se rend quotidiennement au Carrefour jeunesse-emploi Laurentides (CJEL) de Mont-Tremblant pour travailler.  C’est un gars qui aime le monde. Il y œuvre en tant que conseiller en emploi, pour les personnes âgées entre 16 et 35 ans. Reconnu pour son engagement, les gens qui le connaissent disent qu’avec Luc, tu auras l’heure juste et tu repartiras de ta rencontre équipé pour faire face à tes nouveaux défis. En prime, tu seras énergisé et motivé !

 

Malgré tous les changements qu’engendrent les restrictions dues à la pandémie, Luc demeure aussi opérationnel et proactif dans ses fonctions qu’avant.  Seulement, Luc ne va plus au bureau et maintenant, il fait du télétravail.  « Je n’avais pas de portable ou de cellulaire et je me suis quand même débrouiller », lance-t-il fièrement, précisant que même si tous ses repères professionnels ont changé il s’est rebâti un bureau chez lui.  « Maintenant, ça roule ! », confirme le conseiller qui avoue que le défi à relever durant les deux dernières semaines était particulier.  « Avec les pertes d’emplois en masse et l’insécurité financière, l’équipe a été hyper sollicitée pour répondre aux questions. On était en mode écoute et on favorisait l’entraide », précise-t-il, avant d’ajouter : « Tout le monde sait que quand on perd son emploi, les comptes à payer rentrent pareil ! ».

 

 

Présenter une demande d’aide d’urgence

 

Pour garder le rythme, l’équipe du CJEL se rencontre à 8h30 tous les matins, via Microsoft Team (plateforme collaborative).  « Puisque les besoins pour la recherche d’emplois et le retour aux études sont au ralentis, on a temporairement réorienté notre mission.  On pense que présentement, la priorité est d’informer les jeunes de 16 à 35 ans et de les accompagner pour obtenir le soutien financier auquel ils ont droit », informe Luc, qui se tient à l’affût des programmes d’aide d’urgence que les gouvernementaux mettent rapidement en place:

 

 

 

« Avant même de pouvoir faire ta demande à un de ces programmes, il importe d’obtenir ton Code d’Accès en t’inscrivant à l’Agence du revenu du Canada », souligne Luc.  Selon lui, on peut compter de 5 à 10 jours avant de le recevoir par la poste.  « Une fois que tu as reçu ton code, tu peux continuer ta démarche, ouvrir ton compte et entrer tes informations pour recevoir ton paiement par dépôt direct ou par la poste. Pour le PCU, on pourra faire la demande à compter du 6 avril », précise le conseiller.  À noter qu’une hausse des montants de l’Allocation canadienne pour enfants ainsi qu’un paiement spécial pour la taxe sur les produits et services sera obtenu automatiquement par les particuliers, si vous êtes admissibles.

 

Utiliser les services du CJEL en temps de pandémie

 

Fidèle à lui-même, Luc ne passe pas par quatre chemins pour dire ce qu’il a à dire.  « Accrochez-vous les jeunes !  Il va venter fort dans les prochaines semaines, mais on va s’en sortir indemne et plus fort collectivement », conclut-il.  Pour suivre Luc-CJEL Laurentides sur sa page Facebook, c’est par ICI 

 

On vous invite à consulter la page Facebook du Carrefour jeunesse-emploi Laurentides pour rejoindre un membre de cette équipe de feu ! 

 


Texte: Anny Champoux